Comment bien utiliser un déshydrateur ?

deshydrateur snackmaker

La déshydratation fait partie des méthodes de conservation les plus utilisées à ce jour. En cela, l’utilisation d’un déshydrateur est une très bonne alternative. Le déshydrateur est apparu à cause d’un souci de conservation des aliments. Il vient en effet répondre à la problématique du gaspillage alimentaire.

Avec un déshydrateur, il est possible de garder pendant beaucoup plus longtemps la plupart des fruits et légumes, et même la viande et le poisson. Ce qui, à terme, constitue des économies substantielles sur le budget alimentation. Voilà autant d’arguments qui devraient vous convaincre à utiliser un déshydrateur.

A regarder dans le même thème : Mixeur plongeant et blender chauffant, lequel choisir ?

Présentation du déshydrateur

Visuellement, le déshydrateur est semblable à un cuiseur vapeur. Pour certains déshydrateurs, la diffusion de la chaleur est par le dessous. Cependant, ce n’est pas pratique, car il faut changer de place aux plateaux et la répartition de la chaleur n’est pas forcément homogène.

Outre la base où se situent le ventilateur et le moteur de l’appareil, la partie supérieure est composée d’un ou plusieurs plateaux sur lesquels il faudra entreposer les aliments à déshydrater. Ces plateaux ont été troués pour permettre à la chaleur de passer, car c’est là tout le principe de fonctionnement du déshydrateur.

En effet, le déshydrateur peut être doté d’un ou de deux ventilateurs qui diffusent la chaleur. En cela, le fonctionnement du déshydrateur est comparable à celui d’un sèche-cheveux. Le ventilateur favorise l’évaporation. Le but est d’obtenir le même résultat que si vous exposiez au soleil les aliments.

Pour ce qui est de la structure, elle peut être en PVC ou en inox. L’idéal est d’avoir une structure vitrée pour voir l’évolution de la déshydratation sans avoir à ouvrir l’appareil en pleine utilisation.

Infos dans ce forum

Les touches utiles

Il est utile de savoir comment se présentent la plupart des déshydrateurs pour pouvoir en faire une bonne utilisation. Selon la marque du déshydrateur, certaines fonctions sont présentes ou non.

Pour mettre en marche, il y a un bouton on/off. La plupart du temps, l’appareil est muni d’un thermostat gradué qui permet de choisir l’intensité de la chaleur. Avec le bouton du minuteur, vous pouvez le fixer le temps de déshydratation.

L’avantage de certains déshydrateurs est qu’ils sont programmables, mais parallèlement, ils coûtent plus cher. Ils sont généralement dotés également de la fonction d’arrêt automatique qui arrête l’appareil une fois le temps programmé écoulé.

En matière de modes de déshydratation, vous avez le choix entre les options suivantes :

  • Le mode cru qui déshydrate, mais lentement
  • Le mode rapide qui comme son nom l’indique permet d’obtenir la déshydratation plus rapidement.
  • Le mode combiné qui permet d’alterner le mode cru et le mode rapide.

Présentation des meilleurs modèles 2019 à voir ici

Le procédé

Vous voici donc en face de votre déshydrateur. Selon le fruit ou le légume que vous voulez déshydrater, vous couperez des lamelles fines ou épaisses. Tout dépend de la teneur en eau. On peut couper finement les fruits pour que le séchage soit homogène sur tous les morceaux. S’il s’agit par exemple des carottes, vous pouvez couper en fines lamelles, s’il s’agit des tomates, il vaut mieux couper en gros morceaux.

Après avoir coupé, il vous appartient de poser les tranches sur les grilles et de mesurer la température et la durée. Il ne faut pas superposer les fruits ou légumes découpés, il faut les étaler sur tout le plateau ou la grille.

Categories: Uncategorized